Notre mimique se fige.

Insuffisance.

Nos gestes pétrifiés interdisent peu à peu.

Enchaîné par le drame d’émotion.

D’autres gestes surmenés et le corps limité continue de répéter toujours le même schéma de stress répéter les tensions nerveuses répéter.

Soleil.

Les mêmes attitudes, les mêmes gestes dans leur frustration nerfs-muscles-os.

Respiratoire.

Le cercle vicieux est bouclé.

Celui qui fera de nous des poumons surmenés inscrits dans une typologie, rangés pour de bon dans une catégorie.

Pire.

Piscine.


Inspiration Chaînes et créativité, Godelieve STRUYF-DENYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *